La Meule psy de comptoir – Ep. 12 –

1005

TELE LOCALE EN DIRECT DE VANNES

On dit que La Meule vadrouille toujours la tête dans le guidon, reste à voir si c’est au sens propre ou figuré… ou bien les deux ! Pour le découvrir, suivez Adeline Le Broc dans cette nouvelle aventure qui nous emmène dans un petit coin sympa, histoire de lever le coude et trinquer aux souvenirs.

N’importe qui ne peut pas se venter de faire voyager dans le temps ses internautes. Pour ce 12e épisode, TV Vannes  et sans Delorean, vous transporte vers la tranche de vie d’un troquet situé dans un lieu-dit de la Commune de Grand-Champ : « Le Bobay » où le temps s’est arrêté dans les années 60. La Meule, dans l’air du temps ?

Elle s’appelle Danielle Le Goueff, «Danielle du Bobay» pour les habitués. Depuis 1983, elle détient les clés du paradis du bouliste et du beloteur, de l’institution du chasseur et d’un lieu de rencontre entre amis. Certains vous diront que c’est un lieu préservé digne du patrimoine mondial de l’UNESCO ! Née en 1946 au village de Kerroz à Grand-Champ, Danielle se voit propulsée au rang de tenancière du bar du Bobay en 1983 par sa belle-mère Mathurine qui lui vend le lieu.

En 34 ans de métier, Danielle assiste à toutes les émotions dans ce lieu où chacun y va de son opinion politique ou apolitique. Ça se chamaille, ça se taquine, ça se raconte. Elle organise des concours de belote et des concours de boules bretonnes, là où les plus intimes ont droit à des repas que Danielle cuisine. Même l’hiver où les brèves de comptoir se transforme en veillées de chants bretons, n’a pas raison de son optimisme. Finalement, Danielle, c’est un peu une maman-poule, qui concocte de bons repas au coin du feu et qui distribue de l’amour mais aussi des «anxiolitiques de comptoir »… à consommer avec modération bien entendu !

Voir d’autres épisodes de La Meule.