J’ai testé pour vous – 10 francs en 2017

131

Séquence souvenir sur TV Vannes. Un billet de 10 francs trouvé dans un grenier et questionné par une génération qui ne l’a jamais palpé. C’est le 1er janvier 1999 que le franc a disparu des transactions bancaires puis en 2002 que les français ont définitivement perdu de vue les pièces et les billets en franc français et commencés le calcul mental du taux de conversion : 6,559 57 FRF = 1 euro.

Petit retour historique sur les métamorphoses du franc.
Le 1er janvier 1960, nos arrières grand-parents voyaient le nouveau franc arriver dans leur porte monnaie, mais le franc avant de totalement disparaître est passé par de multiple transformation. C’est le 5 décembre 1360 que prend naissance le terme franc. L’Ordonnance Royale de Compiègne crée le «franc d’or» qui disparaît sous Charles VI (1380-1422) et est remplacé par l’écu d’or à la couronne. C’est Charles VII (1422-1461) en restaurant son autorité politique et monétaire qui frappe, en 1423, un nouveau « franc à cheval » avec la volonté d’un retour à la bonne monnaie. Mais celui-ci cède une fois encore la place à l’écu d’or et disparaît pour 150 ans. Il faudra attendre le règne d’Henri III (1574-1589) pour la création en 1575 du franc d’argent, appelé « franc blanc ». Mais une déclaration royale en interdit la frappe dès 1586 et l’écu d’or au soleil devient alors la principale unité monétaire du royaume. Ne subsistent du franc que ses divisions : les demis et quarts de franc, frappés très irrégulièrement mais peu utilisés sous Henri IV (1589-1610). Le règne de Louis XIII (1610-1643) donnera naissance au louis d’or et les derniers demis et quarts de franc sont frappés en 1641. Ils disparaissent au profit des séries fondées sur l’écu d’argent et il n’est plus émis de pièces libellées en « franc » jusqu’en 1793 dans le contexte de crise économique et politique de la Révolution.

C’est la loi du 15 août 1795 qui définit le franc comme étant l’unité monétaire officielle de la République, plutôt que le louis d’or qui porte le prénom du roi déchu. En 1803, le consul Bonaparte engage une réforme qui vise à mettre fin à l’anarchie de la circulation monétaire où se côtoient écus, louis d’or et pièces révolutionnaires de divers métaux. Les lois de germinal an XI fixent le système monétaire sur la base d’un franc d’argent dit « franc germinal » qui se révèlera être une réussite et restera relativement stable malgré la valse des régimes politiques et perdurera jusqu’en 1914.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Lire la suite du franc Poincaré jusqu’au passage à l’euro.

TV Vannes vous invite à découvrir le micro-trottoir filmé sur le port de Vannes et qui interroge les vannetais sur l’histoire du franc. Séquence nostalgie.